C'est accompli

Amélioration ou rédemption ?

Beaucoup admirent la vie de Christ et la morale chrétienne, mais refusent d’accepter la rédemption. Sachons que nous avons besoin, non de règles morales, mais de salut, non d’amélioration seulement, mais de nouvelle naissance, et que la croix du Christ seule répond à notre état devant Dieu. Avant d’être notre modèle, Jésus-Christ doit être notre Sauveur.

Oui, nous avons besoin d’être sauvés parce que nos péchés nous exposent à la condamnation divine. Et la croix de Jésus est notre seul moyen de salut, parce que là Christ s’est chargé des péchés de ceux qui croient en Lui !

Dieu a tiré les mondes du néant par la parole de sa puissance. Mais pour détruire les œuvres du diable, pour nous préserver du jugement redoutable, juste conséquence du péché, quelle puissance autrement grande a dû être déployée ! C’est à la croix qu’elle s’est exercée en justice, quand Christ, le Fils de Dieu, y a été cloué. Là, Il a triomphé par sa mort, et a rendu impuissant celui qui avait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable. Là, Il s’est offert pour l’abolition du péché par son sacrifice. Sa résurrection en puissance atteste son entier triomphe.

Croix2

 

« La parole de la croix »

« Nous prêchons Christ crucifié, aux Juifs occasion de chute, aux nations folie, mais à ceux qui sont appelés, Christ la puissance de Dieu et la sagesse de Dieu ». 1 Corinthiens 1 : 23

Aujourd’hui, mettez votre confiance en Jésus Christ crucifié. Il est le Dieu Sauveur.

C'est à la croix qu'aboutissent tous les plans de la grâce de Dieu envers l'humanité coupable; là sont déployées de la manière la plus magistrale sa sagesse et sa puissance; l'oeuvre qui y fut accomplie est la base de toute bénédiction; elle est et elle demeurera éternellement, le monument indestructible de l'amour de notre Dieu Sauveur.

« C’est accompli »

Cette parole du Sauveur mourant, « c’est accompli », rapporté par l’Evangile (Jean 19 ; 30), annonce un plein salut : le grand problème des relations de l’homme pécheur avec le Dieu saint a trouvé à la croix sa solution définitive. Une autre preuve nous en est donnée : En ressuscitant Jésus, en l’invitant à s’asseoir à sa droite, Dieu a confirmé l’entière satisfaction qu’il a trouvée dans l’œuvre de la croix. Ecoutons ce que déclare la Parole de Dieu : Jésus Christ, « ayant offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis à perpétuité à la droite de Dieu… Car, par une seule offrande, Il a rendu parfaits à perpétuité ceux qui sont sanctifiés ». Hébreux 10 : 12-14

Oui, du côté de Dieu, tout est parfaitement accompli. Il en donne la preuve éclatante, l’annonce aux hommes et attend leur réponse.

Réponse de l’homme à Dieu

De toutes les réponses que l’homme donne à Dieu, quelle va être la nôtre?

     - Le doute qui se fait volontiers passer pour de l’humilité, mais qui, en réalité, fait Dieu menteur?

     - L’orgueil qui refuse de se soumettre à Lui?

     - La prétention d’apporter à Dieu ses bonnes intentions et ses efforts, comme si justement l’œuvre de Christ était insuffisante?

     - L’ingratitude envers Celui qui a tout fait pour notre bonheur?

     - L’indifférence? On est absorbé par ses problèmes du moment, on n’a pas le sentiment de sa culpabilité, on renvoie une décision à plus tard, on ne veut pas trop s’engager: la religion c’est bien austère, et puis, vous savez, il y a tellement de sectes…

Prier2

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×